Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
imago

Saeva Lacrimae

couverture du livre Saeva Lacrimae'Elsa, qui voyait que j’étais gênée, demanda à ce qu’on lui donne les verres à remplir. J’allai à elle, lui tendis le mien, attendis mollement qu’elle me serve un premier cocktail, lui bafouillai un merci et bus cul sec ; puis, comme une désespérée, affichant mon sourire mi-enjôleur mi-repoussant, je m’acharnai à boire tout ce qui me passait sous le nez si bien qu’à la fin, je fus incapable de tenir simplement debout. Chacun se moquait à loisir de moi et on le pouvait tant je devais paraître ridicule, intérieurement je riais encore plus, je me disais : une pute littéreuse qui noie ses chagrins dans les alcools, ça ressemble à une chanson répétitive, lancinante et mal-aimée ; son refrain, ça serait : Ô Verge Marie qui est au pieu, couche-toi là, belle fleur du mal ! Je crois que j’étais vraiment bourrée.
Au fur et à mesure que l’alcool progressait dans mes veines, je diminuais mon attention aux petites caresses qui flattaient de temps en temps mon corps, je refusais de moins en moins les slows qui s’offraient à ma tête échaudée, bientôt je devins si ivre que les fils à papa ne tentèrent même plus leurs chances de peur que je ne salisse leurs vêtements s’ils me secouaient trop ; je finis donc sur la piste dans un slow outrageusement sentimental en train de danser avec Marianne qui semblait s’amuser beaucoup, sa tête dodelinante contrastant avec ses petits pieds actifs qui me faisaient tourner plus que de raison.'

Voir plus
0 0 731

Auteur : Imago

Imago est né à Saint Michel près d'Angoulême en Charente, en 1989. Il a été formé au théâtre par Christèle Guyot dans la troupe des Planches Vertes à Giverny. Après une formation en khâgne et hypokhâgne, il travaille actuellement...

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire