Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
Biens Communs

Mon cher Pissarro - Lettres de Ludovic Piette à...

couverture du livre Mon cher Pissarro - Lettres de Ludovic Piette à Camille Pissarro1863-1877 : quatorze ans pour une correspondance familière entre deux amis intimes, deux peintres qui s'entr'aideront jusqu'à ce que la mort de Ludovic Piette interrompe le dialogue.
1863-1877 : époque charnière de l'histoire de l'art. L'impressionnisme naît et s'épanouit, avec en arrière-fond la guerre de 1870 et la Commune. L'omniprésence de ces évènements et la qualité des témoins font la valeur des quarante-huit lettres publiées ici.
Camille Pissarro n'a-t-il pas été révéré comme un maître spirituel par Monet, Renoir, Sisley, Cézanne, Guillaumin, Degas, Van Gogh, Gauguin, Seurat, Signac et le tout jeune Matisse lui- même ?
Demeuré plus obscur, Ludovic Piette fut ce peintre dont un contemporain disait : « C'est l'âme la plus candide, le pinceau le plus pur que j'aie jamais vu ».
Les détails évoqués, dans leur simpicité, de la vie des deux familles à Pontoise et à Montfoucault (Mayenne) où elles se rencontrent souvent, nous en émeuvent d'autant plus.
Achetée par un historien américain, la correspondance de Ludovic Piette est, grâce à lui, conservée à Pontoise par l'Association des Amis de Camille Pissarro.
Janine Bailly-Herzbertg, docteur de 3e cycle, est l'auteur du tout récent Dictionnaire de l'estampe de France (1830-1950) ainsi que l'eau forte de peintre au XIXe siècle : la société des aquaforistes (1862-1867). Elle est également l'auteur des commentaires de la Correspondance de Camille Pissarro.
En couverture : le marché, place du Grand-Martroy à Pontoise de Ludovic Piette.

Voir plus
0 0 11 368

Auteur : Ludovic Piette

Ludovic Piette, surnommé Montfoucault (11 mai 1826, Niort - 14 avril 1878, Paris), est un peintre français.

Tout savoir sur votre paiement via PayPal, CB acceptée

Tout savoir sur le paiement garanti 100 % à l'auteur

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire