Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
vilain

'On est plus Tô que tu ne penses !...09'

couverture du livre 'On est plus Tô que tu ne penses !...09'Cher Abonné,
Nous sommes bien obligés d’avouer que l’attitude de notre héros ne nous plait pas du tout. Depuis quand, un simple employé dont l’unique souci devrait être celui des résultats de l’entreprise à laquelle il collabore, se met-il à avoir des états d’âme aux remugles Marxismo-revendiqueurs ?
Nous avons envisagé un moment la délocalisation de ce feuilleton. De nombreux 'héros' Thaïlandais, lusitaniens, Romano-slovaques ou autres seraient prêts à reprendre au pied levé et à mi-tarif ( si ce n’est pas moins) ce rôle dont on exagère l’importance. Croyez bien que ce n’est pas le moindre sentiment de pitié envers ce Sherlock Holmes de pacotille qui nous a le moins du monde retenu. Nous avons même fait un essai avec un ' clone ' de Jacky Chang mais outre le fait que l’économie de cachet est compensée par le coût de la traduction puis du doublage, il nous était imposé par contrat au moins un combat de Karaté par épisode. Or nous sommes contre la violence. Enfin, ' Marcel ' à refusé de nous révéler les 'révélations' qu’il avait faites à notre héros. C’est donc, à contrecœur et la queue basse que nous nous sommes résolus à céder à ses délirantes exigences.
... / ...

Voir plus
0 0 248

Auteur : Jean Vilain

Commentaires1 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire