Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
plalmy

L'école et la laïcité

couverture du livre L'école et la laïcitéL'édit de Nantes, puis la révolution de 1789 ont conduit la France à ouvrir une brèche dans l'ordre politique ancien fondé sur le principe de la Religion d'Etat : « cujus regio, ejus religio ». Ainsi, l'article X de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen adoptée par l'Assemblée constituante le 26 août 1789 stipule que « Nul ne peut être inquiété pour ses opinions même religieuses ». Ce texte opère une rupture historique et politique. Désormais, tous les Français, quelle que soit leur religion, sont égaux face à la loi. Aucun régime ne reviendra en France sur ce principe, sauf le régime de Pétain avec sa politique discriminatoire vis-à-vis des Juifs. Toutefois, même si cet article de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen a ouvert en France un chapitre nouveau des relations entre l'Etat et la religion, il ne fonde pas la laïcité.
Les Constitutions de 1946 et de 1958 affirment dans leurs préambules la laïcité de l'Etat : « La République française est indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances . La Laïcisation de l'Etat en France trouve ses origines dans la philosophie des Lumières en opposition avec la religion et le pouvoir de l'Eglise catholique. Ce qui explique en partie l'intérêt pour l'éducation des législateurs laïques.

Voir plus
0 0 705

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire