Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
jlamanon

Souvenirs du réel

couverture du livre Souvenirs du réel«C'était mieux avant !» Rien n'est moins sûr, mais rien n'est plus vrai. Si on voulait faire disparaître un pays, on le gaverait d'histoires qui ne le concernent pas. J'ai rencontré un peintre cette année qui me disait, les jeunes d'aujourd'hui ne bougent pas assez... A la terrasse du café, François, un parrain de mon album, me fait un clin d’œil qui voulait dire «offre un CD à cette personne âgée qui a bourlingué». Vite, je vais chez moi à deux pas, prends un album, et je le lui donne. Je ne sais pas si René Schlosser a écouté «Souvenirs du réel», mais quand il a reçu mon présent, après qu'il l'ait tourné dans tout les sens, il a dit: «Souvenirs du réel! Et bien toi t'es gonflé!» Oui, à 34 ans, on ne peut pas prétendre avoir des souvenirs, mais on peut remuer ceux qui nous fondent.
Le répertoire de JEREMIE ALAMANON est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.
Les autorisations pour toute utilisation des phonogrammes non couverte par cette licence doivent être obtenues auprès de la SACEM (www.sacem.fr)

Voir plus
0 0 89

Auteur : Jeremy Guy Claude Casseron (Alamanon)

La légende du petit Alamanon par Noëmie Le Goff La légende veut que le petit Alamanon, qui ne portait pas encore ce nom, naquît, si l’on peut dire, par effraction. Alors qu’elle était enceinte de seulement deux mois, sa mère mit au monde un bambin tout à fait entier : deux bras,...

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire