Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
ccrider

Expresso Love

couverture du livre Expresso LoveAu XXVème siècle, le meilleur de l'humanité a émigré sur la plupart des planètes habitables de la galaxie au premier rang desquelles brillent Déliciosa, Somptuosa et Voluptuosa. Dans cet empire digne du meilleur des mondes, la vie de ces favorisés est parfaitement encadrée sous l'égide bienveillante d'un lointain triumvirat idolâtré. Mais, voilà que certains êtres déchus semblent atteints d'un mal étrange. Pour eux, le temps se met soudain à accélérer. Ils grandissent puis vieillissent à toute allure. Sans que personne ne comprenne pourquoi. L’agent secret J B Lenoir mène l’enquête sur une Terre dévastée, abandonnée à tous les malheureux qui n’ont pas pu participer au “Grand Déménagement” vers ces lieux plus hospitaliers qui leur sont restés inaccessibles. Parviendra-t-il à empêcher que ce terrible virus sorti du dernier cercle de l'enfer ne se propage partout et ne condamne l’espèce humaine à une trop rapide extinction ?
Après « Bienvenue sur Déliciosa », Bernard Viallet nous propose un nouveau livre de science-fiction et d'anticipation plein de péripéties et de rebondissements qui ne manque ni d'humour ni de fantaisie. Situés dans le même univers mais à des périodes et dans des circonstances différentes, ces deux ouvrages peuvent se lire indépendamment l'un de l'autre.

Voir plus
0 0 107

Auteur : Bernard VIALLET

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire