Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
jniederer

Effondrement puis métamorphose

couverture du livre Effondrement puis métamorphoseCet essai comporte deux parties:

La première conclut à ce que le risque d'effondrement de l'ensemble de nos sociétés mondialisées, augmente fortement à partir de la deuxième moitié de ce siècle. Pourquoi? Parce que  l'ensemble de nos sociétés mondialisées représente un système complexe et que, pour maintenir son niveau de complexité, c'est-à-dire son bon fonctionnement, ce système requiert un flux d'énergie minimum proportionnel à son niveau de complexité. S'il ne le reçoit plus, le système se dégrade très rapidement jusqu'à son effondrement. De nos jours, 80 % de ce flux d'énergie est assuré par les énergies fossiles. Puisque notre système économique réclame une croissance permanente des activités humaines pour ne pas s'écrouler, les flux d'énergies qui soutiennent ces activités doivent aussi croître en permanence. Ceci sous-entend que l'industrie mondiale devra être capable de compenser de manière synchrone la perte d'énergie finale qui suivra l'incontournable pic d'extraction de l'ensemble des énergies fossiles. Ce pic est situé aux environs de la moitié de ce siècle. L'auteur a évalué qu'à partir de ce moment,  les flux d'énergie autres que fossiles devront augmenter chaque année leur production d'énergie finale mondiale de plus de 2800 TWh, soit plus de 3 à 6 fois de ce qui est prévu pour  ces prochaines décennies. Est-ce réalisable ? Probablement pas! Trop de problèmes concernant les matières premières, la main d’œuvre spécialisée, les financements, les cadences de travail, les tensions géostratégiques, la sécurité des installations, la fiabilité des réseaux électriques et leur sécurité  rendent cette présomption irraisonnable.

Mais, en supposant d'une manière optimiste qu'elle le  puisse, le risque d'effondrement ne sera pas écarté pour autant.  La  raison principale sera alors l'empoisonnement de la biosphère sans laquelle  nous ne pouvons exister. En effet, les dégâts portés à cette dernière sont directement proportionnels au total des activités humaines dans le monde, dont plus de 99% sont soutenues par les énergies autres que celles de nos muscles et de notre cerveau.

 

Ainsi les travaux présentés dans cet essai suggèrent que l'effondrement est inévitable et que, si rien n'est entrepris assez tôt, il conduira au chaos. Si cette affirmation est confirmée par d'autres travaux, elle signifie que les populations, les élites et les dirigeants du monde civilisé ont été incapables de prévoir ce désastre et de prendre suffisamment tôt les mesures qui s'imposaient pour l'éviter. En ce sens notre civilisation moderne n'aurait pas été plus perspicace que beaucoup d'autres l'ayant précédée et qui se sont finalement écroulées pour les mêmes raisons. (Lire 'Effondrement' de Jared Diamond,  Gallimard 2006.)

 

En admettant qu'il soit vérifié qu'un effondrement est à terme inévitable, les graves questions qui se poseront sont les suivantes: est-ce que les populations, les élites et les dirigeants des différentes nations du monde auront cette fois la capacité de mesurer l'ampleur du désastre qui  guette l'ensemble de l'humanité et  prendre à temps les mesures nécessaires pour que l'effondrement ne mène pas à l'irréparable tragédie ? Seront-ils enfin suffisamment avisés pour agir bien avant d'avoir franchi le point de non-retour? Seront-ils capables d'utiliser la menace de l'effondrement pour procéder à une métamorphose salutaire du mode de fonctionnement de l'humanité,  lui redonnant ainsi la place qui devrait être la sienne sur cette planète?  La deuxième partie de cet essai traite de ces problèmes. Elle suggère une piste ouverte au débat.

Quel que soit le concept adopté pour éviter le chaos aux générations à venir, ses défenseurs devront affronter d’importantes résistances, car toutes les solutions  auront obligatoirement l’incongruité de remettre en question les paradigmes, les croyances et les dogmes les plus profondément ancrés au cœur de nos sociétés. L’auteur espère qu’il y aura suffisamment d’esprits jeunes (rien à voir avec l'âge), courageux et libres pour s’intéresser à cette mission. Ces esprits devraient trouver là l’occasion unique de faire la plus belle, la plus difficile et la plus incroyable évolution pacifique de toute l’histoire de l’humanité. Jamais il ne leur aura été donné un but aussi noble et aussi enthousiasmant.

 

 

 

 


Voir plus
0 0 4 051

Auteur : Jacques Niederer

Tout savoir sur votre paiement via PayPal, CB acceptée

Tout savoir sur le paiement garanti 100 % à l'auteur

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire