Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
tutella

Ce que font les morts

couverture du livre Ce que font les mortsLe monde est soumis à une inversion du flux naturel de la vie et de la mort : alors que les décès mystérieux se multiplient (meurtres, suicides et morts inexpliquées), le monde est sujet à une véritable invasion de fantômes. Dans les rues, dans les maisons, les morts remplacent progressivement les vivants : il semble que cela soit un phénomène naturel, sans cause identifiée. Ce que font les morts décrit, dans ce contexte, le parcours psychologique de Jacques, un inspecteur de police qui accepte peu à peu le nouvel ordre des choses.



Jacques est un flic aigri, divorcé et solitaire : seuls donnent encore un sens à sa vie l'ordre et la méticulosité avec lesquels il exécute tant son travail que l'entretien de son appartement. Pour lui, tout est affaire de principes et le principe selon lequel le monde appartient aux vivants est une règle immuable. Son métier le confronte à une foule de décés inexpliqués, dont sa hierarchie se désintéresse totalement ainsi que de l'omniprésence des spectres qui envahissent notre espace vital. Les gouvernements du monde entier reconnaissent même finalement que  l'inversion du flux entre la vie et la mort est un événement qu'il faut accepter, en face duquel l'humanité est impuissante. Confronté à un vide de sens assumé de la part de ses semblables, Jacques résiste : il s'insurge contre la passivité ambiante, contre sa voisine qui s'habitue doucement à l'omniprésence de la morts en regardant des snuff-movies sur internet, contre les comportements de démence qui deviennent une forme de norme... Les morts, quant à eux, se contentent de revivre inlassablement des séquences de leurs vies passées, à travers des actes et des paroles répétitifs -presques mécaniques- et une indifférence totale au monde qui les entoure : Jacques n'accepte pas davantage 'l'inhumanité' de leurs comportements. ...


Voir plus
0 0 761

Auteur : Tutella

Tout savoir sur votre paiement via PayPal, CB acceptée

Tout savoir sur le paiement garanti 100 % à l'auteur

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire