Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
desirtout

SURVIE ET HORS VIE

couverture du livre SURVIE ET HORS VIEDans ce recueil, nous évoquerons sur quels chemins tordus l'on vaque pour atteindre... la vie en plein coeur, avec comme choix, soit de lui demander pitié, soit d'empiéter sur son pouvoir de nuisance et cela, grâce aux Rêves, vrais 'sauve qui peut', parfaits 'sauf-conduits' vers l'absolu, plus réel que nature : l'ESPRIT.
Nous pensons que la Vie est magique. Pour cette raison, nous nous dépensons beaucoup pour elle. Magique, oui ! Sauf que pour survivre à ce qu'elle nous sort de son chapeau comme surprises, l'ivresse n'est souvent pas de trop comme secours-recours.
En plus, elle n'est pas aussi sûre qu'on le croie. On croît avec l'idée qu'elle est réelle. Reste à savoir si ce que l'on voit ne voile pas l'essentiel, car D'yeux à yeux, elle nous cache, à nous ses
petits enfants, quand même le début et la fin de la fable. C'est beaucoup. Bien trop pour faire carrière en tant que best-seller nous coûtant quand même plus que chaire ; ... os aussi, étant donné qu'au final, dans ce soit-disant réel-là, on reste bel et bien le bec dans. (l'eau, également, mais e.a.u., celle-là).
Alors, de là à conclure que cette fameuse idée n'est peut-être pas aussi bonne qu'on veut se le dire...
Demeure une autre hypothèse : que nous soyons, nous, les auteurs de ce 'four', nous passant la plume, c'est-à-dire le flambeau incandescent, les uns aux autres, pour écrire la suite.
A destination de quels lecteurs-censeurs, vous demandez-vous ?
Pourquoi pas les mots eux-mêmes ?
Réfléchissez : n'est-ce pas eux qui ont toujours le dernier ? ... Et qui pourraient bien avoir eu le premier, par conséquent.
L'on nous prétend que l'Univers est parti d'un giga concentré de matières à peine perceptibles (grisantes, sans aucun doute ; plus que possiblement GRISE, surtout !).
Qui est plus en mesure de passer d'un tel concentré à une expansion la plus totale, sinon les mots, ayant l'ESPRIT, comme noyau commun, ... à tout, autant qu'atout ?

Voir plus
0 0 286

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire