Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
jbfg

Crénom ! La mort de Baudelaire

couverture du livre Crénom ! La mort de BaudelairePar un pâle matin de fin Août, abandonné de tous ou presque, dans une chambre sordide mourait, l'un des plus grands, sinon le plus grand des poètes de langue Française.
Charles Baudelaire lors de sa lente agonie ne prononçait plus qu'un mot de deux syllabes, Crénom.
Celui qui déclara, « Manier savamment une langue c'est pratiquer une espèce de sorcellerie évocatoire » , dans cette aphasie terminale, par aphérèse de sacré, avec cet ultime juron quelle puissance invoqua-t-il pour libérer son âme d'un corps devenu prison ?
J'avais 14 ans lorsque l'une de mes tantes et marraine, professeure de son état, m'offrit « les Fleurs du Mal ». Ce fut une révélation jamais démentie, ce recueil est devenu pour moi comme un sémaphore, qui balise l'océan houleux de mes nuits.

Voir plus
0 0 5 050

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire