Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
ampennec

Fabrication

couverture du livre FabricationQu'est devenu le texte de ce théâtre ? F l'a malheureusement laissé tomber dans la rue un jour de grand vent, elle ne s'en excuse pas, ce qu'elle a pu ramasser s'est mélangé, elle n'est pas d'humeur à s'en préoccuper. Ce théâtre qu'il faut bien maintenant jouer en l'état n'est plus que l'assemblage de scènes tant bien que mal ramassées dont personne ne sait plus l'ordre logique. Catastrophe parachevant celle qu'a pu vouloir indiquer le texte originel dont le spectateur doit reconstruire la trame perdue.

H et F, les deux voix off, tentent avec plus ou moins de bonne volonté de rendre cette « chose à jouer » présentable. Il faut sauver les apparences. Il devait y avoir sur la scène les cinq doigts de la main (c'est écrit), personnages ou marionnettes qui auront bien du mal à comprendre la maladie soudaine qui les frappe et les extermine les uns après les autres. Une amputation ? Un trou ? Surprise, farce, fantaisie, poésie, humour, croyance, espoir, il y a certainement une erreur monumentale derrière ce grand carnage. D'ailleurs, ne vous retournez pas mais je crois que la voilà, L'Erreur, qui monte sur la scène afin de délier ce drame grotesque et reprendre son dû. Elle est un peu dévastatrice, comme disait sa maman.
AMP

Voir plus
0 0 307

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire