Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
Spleen de France

PAROLES D'UN GOSSE IDEALISTE

couverture du livre PAROLES D'UN GOSSE IDEALISTECe modeste receuil date du 19 aoùt 1984. Mais il me reste peu de souvenirs de ce milieu d'année 1984. Grâce à la télévision de notre foyer ou mon père appréciait les journaux télévisés et tous les magasines d'informations, je me souviens que l'actualité était dominée par le Proche Orient et son instabilité chronique. La Force multinationale commençait alors son évacuation du Liban, laissant libre l'action guerrière des milices dans sa capital, Beyrouth. A la maison mes parents parlaient aussi de la montée de la xénophobie, car le 17 juin de cette année là, les élections européennes marquaient la percée du Front national (10 élus), et le recul historique du Parti communiste (11,2%). Le 17 juillet, alors que nous nous apprêtions à partir en congés chez mes grand-parents, nous apprenions la démission d'Alain Savary ministre de l'éducation nationale, puis de tout le gouvernement Mauroy. C'est à cette période que la loi sur la carte de séjour de 10 ans pour les étrangers a été instauré. Là aussi je me souviens de la crainte de mes parents et des débats entre famille et amis. Enfin, j'ai l'image de Jacques Delors devenant président de la Commission Européenne. Certaines élites voulaient sa candidature aux présidentielles prochaines.

Voir plus
0 0 291

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire