Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
faulski

Du cerf volant

couverture du livre Du cerf volantJ'ai bien essayé de faire , comme lui; apprendre le cerf volant , se servir du vent et courir, la gueule dans le ciel, à ne pas savoir ou l'on fout le pied droit, devant le gauche. A se demander, si le vent, lui, aime ça? . Toutes les merdes, l'herbe taillé, les poils pubiens sur la cuvette, en un courant d'air, se déguisent en cheveux sur la langue, et la merde, elle; tu la retrouve presque sans appréhension sur la chaussée, pourtant «je vous promets monsieur, l'agent, je ne comprends pas comment cela a pu se retrouver là, au milieu des autres, pourtant monsieur l'agent, il sait que c'est pas bien», enfin; le vent ou l'homme qui des deux poussent la merde la plus loin.?
Le cerf volant est la merde du vent , la merde des gens, qui s'entêtent toute la journée à nous chier leur bonheur, à longueur de sourire, et de «au fait tu sais pas quoi?»
Si on lui avait donné une chance de ne jamais exister, le cerf volant, aurait sûrement choisit de rester à l'état de papier hygiénique, usé, pour venir s'écraser sur la face d'un cerf volantiste, trop déterminé à nager dans le bleu du ciel, de l'océan et des yeux de ma mère Ca fait pas« splashhhh» mais ça fait tout de même dégelasse. Alors, j'ai bien essayé, une chose sans conséquence est à faire sans réfléchir. Je n'aurai pu pondre une quelconque réflexion à ce sujet sans m'y être ouvertement frotté et le résultat est le précédent: le cerf volant, c'est à chier. Je n'aurai probablement jamais réfléchi à la chose, si et seulement si, personne ne m'avait invité à faire du cerf volant.
Je le dis, ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. Cela nécessite, un esprit très joueur, sans être très vif; un trisomique, par exemple. Par opposition , l'autiste n'y prendrait pas goût. du tout.

Voir plus
0 0 90

Auteur : faulski

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire