Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
faulski

'A nos enfants....,' . Et à ceux, refusant la...

couverture du livre 'A nos enfants....,' . Et à ceux, refusant la paternité, de l'odyssée de leur espece de consC'est l'histoire d'un oublié de l'histoire, qui ne l'a pas apprécié. Quand ses 7 frères se voyaient auréolés de succès, invités des plus grands top show, du monde réel et illusoire. Lui ,le plus bougon, grincheux, fut écartés du tournage. Son fanatisme égocentrisme, le condamna à un rôle de doublure. Et son tour ne vint jamais. Brimé, trahit par sa fratrie. L'homme de petite taille et à l'ambition, ambitieuse, n'avait pas tout perdu. Alors que les repas des comédiens et de la production se déroulaient dans cette charmante et rupestre maison de pierre, là ou six mois auparavant, réalisateur et producteur furent la connaissance de notre joyeuse bande de nains. Notre pauvre pariât, devait se contenter, d'une petite alcôve, attenante à la maison construite en carton pate, afin de rendre le lieu, plus majestueux. Et surtout plus grand. Petit sur petit donnant une impression d‘étouffement; du brassage et de grands gestes. Mais la princesse, elle, ne l'oubliait pas. Et quand des années plus tard, l'on confia à notre oublié un costume ,trop coûteux et grand pour lui. Il l'enfila. Tout comme la princesse.

Voir plus
0 0 83

Auteur : faulski

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire