Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
54810nacer

Pays à huis clos

couverture du livre Pays à huis closMeddour, chroniqueur, ayant échappé in extremis à un attentat à la bombe, qui a ciblé les locaux de son journal, a dû quitter son pays, pour un exil.
Une année après, malgré la menace qui pèse encore sur la corporation des travailleurs de la presse et le climat d'insécurité régnant, il y revient. Il a du mal à reconnaitre les lieux où il a vécu, tant ils ont été détériorés. Ses amis, les membres de sa famille, tenant tant bien que mal à cette vie intolérable, dont certains se sont laissés endoctrinés par des émirs autoproclamés, l'approchent à peine. Tandis que quelques uns de ses compagnons de la mouvance démocratique continuent encore et sans résignation leur combat politique, au profit d'une société renaissante, laïque, juste et égalitaire.
Après un court séjour, voyant l'issue incertaine pour une paix, de plus en plus la guerre civile s'amplifie avec son lot de morts, il renouvelle son départ à un long exil.
Engagé pour une alternative démocratique, croyant être à l'abri, il active en tant que correspondant de presse, tirant à boulets rouges sur les tenants et les aboutissants de la guerre civile, qui n'est pas sur le point de finir.
En réaction à son parti pris et à sa ferveur d'homme loyal, un groupe d'individus non identifié l'arrête et le conduit dans une prison tenue secrète, en franchissant la frontière, dans son pays. Il lui fait subir quotidiennement des atrocités : torture, privation.
Blessé dans sa propre chaire, il est soigné sommairement. Se trouvant entre la vie et la mort, il médite qu'une fois guéri de sa blessure au pied, il s'évadera.

Voir plus
0 0 820

Auteur : Nacer BOUDJOU

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire