Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
Melina Nilles Editions

QUI NON MORITURI NON TE SALUTANT, ceux qui ne meurent...

couverture du livre QUI NON MORITURI NON TE SALUTANT, ceux qui ne meurent pas ne te saluent pas criminelFlottille de la liberté

(erratum : morituri)
A propos du titre : il m'a été demandé si la langue était de l'espéranto... voici ma réponse :
c'est du latin,
j'ai transformé au négatif la célèbre 'ave Caesar morituri te salutant (ave César, ceux qui vont mourir TE saluent)
paroles que prononçaient, en s'inclinant devant la loge impériale, les gladiateurs qui défilaient dans le cirque avant le combat.
J'ai voulu souligner par le 'qui' qui en latin est un relatif en même temps qu'une conjonction : ceux qui... et parce qu'ils, et bien sûr la négation renforce le sens pour les chouhadas qui ne sont pas des gladiateurs ni des bêtes de cirque, pas plus qu'il n'y a de César pour lesquels ils vont mourir...
Et puisque les Chouhadas ne meurent pas...

Voir plus
0 0 1 498

Auteur : Melina Nilles

écrivaine et poëtesse, traductrice, correctrice et éditrice.. passionnée de transmission des savoirs et des sciences de l'éducation, née à Paris le 22 shawwal 1378, c'est à dire un certain 1er mai... Elle est issue d'une famille de français moyens et descendante de poilus et de résistants...

Commentaires2 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire