Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous
Aller au marque-page

Ajouter une note

Ajouter une note

  • Aucune note
  • Aucun sommaire

Lien permanent


Code d'intégration

Taille du lecteur Démarrer à la page

Inscrivez-vous sur InLibroVeritas pour bénéficier des options de lecture.

 

Je m'inscris maintenant !

Bienvenue sur la page de lecture de votre livre. Vous pouvez faire défiler les pages en :

 

- cliquant sur les flèches ci-dessus.
- faisant défiler la barre d’ascenseur à droite.
- utilisant les flèches gauche et droite de votre clavier

 

Bonne lecture !Nous vous souhaitons une agréable lecture sur InLibroVeritasBonne lecture !

avatarProposé par
lecritoire

Le paradoxe du simulacre

couverture du livre Le paradoxe du simulacreL'identité humaine entre l'anima et l'automata chez Arthur C. Clarke, Philip K. Dick et Stanislaw Lem

Le simulacre, mettant à l'épreuve les frontières entre réalité et fiction, est le faux qui se fait passer pour vrai. Ce que nous observons dans les romans 2001 : L'Odyssée de l'espace d'Arthur C. Clarke, Solaris de Stanislaw Lem et Do Androids Dream of Electric Sheep de Philip K. Dick, c'est la mise en scène de personnages secondaires qui sont des simulacres d'êtres humains. Cette analyse s'applique à suivre le parcours identitaire du personnage principal de chacun des récits, déterminé par la relation avec les êtres factices. Deux types de simulacres interagissent dans les textes, désignés par les termes 'anima' et 'automata'. L'être humain, bouleversé dans cette relation à l'automata par le biais du simulacre qui lui sert de miroir, subit les effets d'une scission, suivant un processus par lequel les personnages principaux vont renouveler leur rapport au réel et recréer leur identité.

À noter que certaines citations sont en anglais...

Voir plus
0 0 9 429

Auteur : Julie Martineau

Commentaires0 Commentaires

Connectez-vous pour laisser votre commentaire