Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous

Il est bien difficile de se raconter rapidement et en quelques phrases sur un profil public. L’exercice me semble bien délicat mais allons-y !
Aussi, je ne prétends pas à l’excellence au travers de mes écrits. Car tout écrit reste toujours en devenir, au fur et à mesure que son auteur le relit, l’annote, l'amende, le rature.
Tel est l’avis que je peux fournir à mon estimé lecteur.

Finalement, je ne suis juste qu’un modeste citoyen qui adore noircir les pages blanches d’un cahier depuis sa plus tendre enfance. Pour présenter mes écrits et vaincre ma timidité littéraire j’ai donc pris un pseudonyme symbolique à mes yeux. Euskadie Beaudelaire. Comme si l’âme de l'auteur des Fleurs du mal (écrivain que j'estime, on s'en douterait !) plane encore et me suit partout dans cette région du Pays Basque que j'affectionne tout particulièrement.

Par ailleurs, j’aurai une tendresse particulière pour les enseignants (maîtres et professeurs) que j’ai eu au cours de mon cheminement scolaire. Un remerciement et une salve d’applaudissement pour ces hommes et femmes de la véritable École Républicaine qui ont su me faire aimer notre langue. J'attache aussi une grande importance à la culture en générale, celle de notre pays plus précisément, car j'aime sa beauté linguistique, qui se décline par des idiomes locaux au travers des us et coutumes de nos magnifiques régions. J'apprécie finalement toute forme de littérature avec ses auteurs divers et variés, toute cette richesse qui fait que nous appartenons à une communauté de destin, au sens noble du terme.

Aujourd’hui je souhaite partager cette passion de l’écrit dans le respect et la cordialité. Juste quelques mots par passion et non par « Ennui », Et si d’aventure une entorse à l'orthographe, à la grammaire se produit au travers de ces textes, que le lecteur en excuse son auteur.

Voilà ce que je veux offrir aux amoureux des mots, car « Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat mon semblable, mon frère ! »,
Charles BAUDELAIRE, (1821-1867), les Fleurs du Mal, dans « Au lecteur (1857) »,

Merci par avance de votre attention.

Activité récente

cover 0 J'aime - 19 pages

Etrange affaire

de Euskadie BEAUDELAIRE - il y a 9 ans - 543 lectures

Conte pour les gosses que nous étions.

cover 0 J'aime - 18 pages

Une rose si fragile

de Euskadie BEAUDELAIRE - il y a 10 ans - 304 lectures

Ce conte moderne est à la mémoire de chaque enfant violenté, martyrisé, maltraité. Comment peut-on faire du mal à un gosse ?. Si, comme aimait à le dire Michel Colucci 'il y a des gens qui ont des...

cover 0 J'aime - 31 pages

Onze Septembre (September 11,...

de Euskadie BEAUDELAIRE - il y a 10 ans - 1 241 lectures

'L'idée la plus utile aux tyrans est celle de Dieu', écrivait STENDHAL, en 1830, dans 'le Rouge et le Noir'... Dans l'inconscient collectif de nos sociétés occidentales (porté par les...

Collection Ecrits de jeunesse

Etrange affaire

cover 543 lectures - 19 pages

Une rose si fragile

cover 304 lectures - 18 pages

Conte enfantin

cover 370 lectures - 12 pages

Causerie d'Un...

cover 951 lectures - 52 pages

Lettres évasives

cover 322 lectures - 14 pages

Fragments poétiques

cover 467 lectures - 49 pages

Reveries Poetiques...

cover 212 lectures - 77 pages

CHAPITRE VII,...

cover 337 lectures - 11 pages

Collection Turbulences d'adulte

Onze Septembre...

cover 1 241 lectures - 31 pages

Mauvaise conscience...

cover 298 lectures - 22 pages

LE PROJET...

cover 764 lectures - 90 pages

Mise en avant Mise en avant